Institut du Nouveau Monde

Institut du Nouveau Monde

Taille : 13-100
Depuis : 2003
Statut : en cours
Duréé : Incarné dans l’institution
Territoire : Local
Régional
National

Écoute à long terme
Écoute pour co-création
Écoute pour le changement systémique

http://www.inm.qc.ca
Michel Venne
Fondateur
Institut du Nouveau Monde

Description

Comment décririez-vous votre projet à un enfant de 6 ans?

On réunit des gens différents les uns des autres pour qu’ils se connaissent, se comprennent et comprennent le monde qui les entourent. On demande surtout aux gens d’aller au-delà de leur histoire, de trouver quelle est leur histoire commune, qu’elle pourrait être cette histoire pour voir qu’est-ce qu’on peut faire comme choix sur un plan plus collectif.

Qu’est -ce que vous écoutez?

On écoute: – l’expression des savoirs (savant et expérientiel) – les préférences – les besoins – les opinions (on n’a pas le choix) – les idées On écoute des citoyens sans affiliation qui vivent dans des communautés (territoriales, d’appartenance – entreprises, associations, etc.), Des représentants d’organisations, parties prenantes, des experts, des décideurs. On essaie de veiller à ce que tout ce monde s’écoute mutuellement.

Question

Comment arriver à écouter les gens qui s’excluent de l’espace public? Quel est l’impact des technologies numériques sur notre capacité d’écoute, de délibération, d’inclusion?

Méthods

On ne se définit pas comme une organisation qui écoute les citoyens pour traduire pour les décideurs, on les met ensemble pour qu’ils puissent se parler de leurs défis. Le plus possible on agit comme médiateurs qui favorisent l’échange.
On crée des contextes d’écoute mutuelle, et on fait ressortir le sens des échanges. Le sens émerge des discussions: ce sont les participants qui créent du sens de leur conversations. Dans la plupart des cas on pourrait ne pas prendre de notes: les gens formulent eux-mêmes leurs conclusions
Nous, on fait la synthèse des conclusions. Notre but c’est de créer des espaces pour une conclusion collective par la délibération.

Fondements Théorique

La démocratie telle que construite depuis les révolutions doit être complétée par des formes de participation démocratique. La démocratie est un dialogue.
Les méthodologies du dialogue sont fortes pour soutenir l’échange interculturel, intergénérationnelle, internationale, interrégionale.
Les gens sont regroupés et vivent dans des univers différents et clos entre lesquels il est difficile de se parler.
Toutes les contributions ont une égalité de valeur.

Inspiration

L’importance de l’écoute

L’écoute c’est la base – sans écoute pas de dialogue. Pour pouvoir s’entendre il faut d’abord s’écouter.
Si tu n’écoutes pas tu déformes, tu ne peux pas entrer en relation avec l’autre, et l’autre ne t’écoutera pas. L’écoute est l’exigence de la réciprocité, qui est la base de l’équité. C’est la base de la démocratie. Il y a aussi une vertu d’apprentissage: c’est en écoutant qu’on comprend mieux.
1) l’individu qui participe, grandit dans l’écoute
2) l’écoute permet d’influencer les décideurs
3) S’écouter les uns et les autres favorise la paix et probablement aussi un peu plus de justice, de compréhension, de civilité

Possibilités

Les individus qui écoutent grandissent et peuvent être amenés plus loin. Quand on écoute les autres on s’écoute soi-même. Ça change notre perception du monde et ça peut nous amener ailleurs. L’écoute nous aide à faire évoluer les normes sociales, clarifier nos choix politiques et atténue l’effet des préjugés.

Activités

Impacts